Gambardella, fin de parcours frustrante...

12 Oct 2016

 

Les U19 Vincennois ne renouvelleront pas leur très bon parcours de la saison passée en coupe Gambardella qui les avait vu échouer en finale régionale (5ème tour tout de même) contre la DH De Fleury.

 

Cette année, c'est au 2ème tour qu'ils s'inclinent face à Bobigny, pensionnaire de DSR et actuel 2ème de sa poule, non sans avoir livré un match de très haute tenue.

 

Alors quid de cette défaite sur le score de 4 buts à 2 ?

 

En football, on entend souvent, à juste titre, dominer n'est pas gagner.

J'ajoute au passage qu'en football, aussi bête cela soit il à écrire, ne pas marquer de but n'est pas gagner non plus !!

 

C'est à cette réalité que ce sont heurtés les U19 Vincennois ce dimanche !!

 

Après avoir fait le cadeau hebdomadaire à nos adversaires ( qui consiste à faire une passe décisive à l'attaquant adverse !! Si si, au bout d'1 minute de jeu !) les Vincennois se sont appropriés le jeu avec brio et ont transformé les 30 derniers mètres de Bobigny en camps retranché.

Mais comme en football, dominer n'est pas gagner, c'est sur un énième ballon long ( mal négocié cette fois) que les Balbyniens, décidément très efficaces, ne se faisaient pas prier pour doubler leur mise !!

 

Cruel ? Oui sans doute, mais dominer n'est pas gagner, d'autant que les occasions de revenir au score ont été pour le moins nombreuses !!

Résultat, une mi-temps dominée de la tête et des épaules et un retour au vestiaire à la pause avec 2 buts de retard parce-que oui, dominer n'est pas gagner !

 

La deuxième période voit nos adversaires, bien que menant par 2 buts d'écart, mettre une pression nettement plus importante sur les Vincennois, Wallid, coach de Bobigny, me confirmera qu'il a bel et bien secoué ses joueurs et que les murs ont tremblé dans son vestiaire !

 

Pourtant, ce sont bien les Vincennois, qui au 1/4 d'heure de la deuxième période, reprennent l'ascendant sur leurs adversaires et pourtant...

sur un ballon dégagé à la "va comme je te pousse", l'attaquant jaune se retrouve seul (??) face à Alexandre et le crucifie,

3-0 !!

 

A 3-0 et 30 minutes à jouer, on aurait pu penser la messe dite, mais que nenni, loin de baisser la tête, les Vincennois repartent à l'assaut du but adversaire et sur une nouvelle attaque placée, réussissent le décalage propulsant Maxime vers le but, qui d'un plat du pied trompe enfin le portier adverse.

 

3-1, il reste 20 minutes...

 

Je décide de jouer le tout pour le tout, (menés pour menés, il n'y a plus grand chose à perdre) faire entrer une deuxième pointe et passer à une défense à trois.

Sans y voir de cause à effet et sur une nouvelle offensive rondement menée, les Vincennois obtiennent logiquement un penalty que Maxime transforme sans trembler.

 

3-2, Il reste 6 minutes à jouer...

 

Hélas, sans doute sous le coup de l'émotion et de la décharge d'adrénaline engendrée par ce but synonyme d'espoir, les Vincennois oublient de se replacer et dans la minute qui suit l'engagement, laisse l'attaquant de Bobigny récupérer un nouveau long ballon et se présenter seul devant Alexandre qui s'incline pour la quatrième fois..

.

Cruel ? Sans doute, mais pas tant que ça, certes Les Vincennois ont fait un beau match et se sont comportés de la plus belle des manières, mentalement et "footballistiquement", mais je l'avoue sans honte aucune, cette équipe de Bobigny nous était supérieure de par ses individualités pour commencer, et ce sur chaque ligne, et de par la lucidité et l’efficacité dont elle a fait preuve tout au long de cette rencontre et je ne peux que la féliciter sincèrement...

 

Les Vincennois quand à eux, n'ont pas à rougir de cette défaite dont les enseignements à en tirer sont nombreux, à commencer par le premier d'entre eux :

Dominer n'est définitivement pas gagner, mais fier de vous quand même !

B.T

 

 

 

 

 

 

Please reload